Logo de l'Institut Vajra Yogini

Les enseignants de l'Institut

Guéshé Tènzin Lodèn

Notre maître résident de l’Institut, est né à Bylakuppe, dans le sud de l’Inde, en 1961. Il entre au monastère de Séra Djé à l’âge de 9 ans et poursuit ses études jusqu’à l’obtention du titre de guéshé, en 1994. Il passe ensuite plus de six ans en retraite stricte.

De 2003 à 2006, il occupe le poste de maître de chant (oumzé), toujours dans son monastère de Séra Djé, qu’il accepte de quitter fin 2007, pour succéder à Guéshé Tenzin Dorjé en tant qu’enseignant principal de l’Institut Vajra Yogini.

Il y enseigne notamment le Programme d’Etudes Bouddhiques Approfondi.

Vénérable Charles

Un portrait de Vénérable Charles Trébaol

Après avoir été résident à l’Institut Vajra Yogini, Charles a pris l’ordination en 1989. Depuis il a passé plusieurs années en retraite solitaire dans les Pyrénées et en Californie et guide régulièrement des retraites de 108 Nyoung-Nès.

Moine pleinement ordonné, il réside à l’Institut Vajra Yogini.

Christian Charrier

Portrait de Christian Charrier

Christian a été résident à l’Institut de 1982 à 1988. Après avoir effectué une retraite de trois ans, Christian traduit les textes fondamentaux du bouddhisme et enseigne à l’Institut.

Les Éditions Mahayana ont notamment publié le Sanghata soutra, le Soutra de la Lumière dorée et la Roue aux lames acérées. On trouvera également d’autres ouvrages qu’il a traduits aux Éditions Claire Lumière et Padmakara (« série Tsadra »).

Il enseigne actuellement les modules de Découverte du bouddhisme à l’Institut, il est aussi assistant du programme du PEBA et Coordinateur du Programme Spirituel.

Nicolas Brun

Photo de Nicolas

Nicolas a travaillé 15 ans à l’Education Nationale. Il a été étudiant du premier cursus du PEBA, de 2005 à 2012.

Il est facilitateur agréé de plusieurs cycles de formation des approches laïques des enseignements bouddhiques et anime régulièrement à l’Institut les cours d’Initiation à la méditation. 

Il est actuellement le directeur de l’Institut depuis juin 2020.

Marcel Jolinon

Marcel Jolinon étudie le Dharma depuis 1984. Il a suivi avec succès le cycle complet du Programme d’études bouddhiques approfondi (Péba) à l’Institut et est devenu un enseignant agréé de la FPMT. 

Il enseigne les programmes d’Initiation au bouddhisme et Initiation à la méditation depuis une dizaine d’années. 

Il est également le président de notre association et œuvre à ce titre très activement pour l’Institut. 

Les enseignants de passage

Sa Sainteté le Gandèn Tripa

Lobsang Tenzin Palsangpo, né en 1934 à Lhatsé au Tibet, est un lama tibétain de l’école guélougpa, et le 104e ganden tripa. Il est ordonné moine à l’âge de sept ans. Après l’exil du 14e Dalaï-Lama en 1959, il entre au monastère de Séra Jé où il fut inscrit à Tsangpa Khangtsèn à l’âge de dix-sept ans. Il y retrouve Guéshé Lobsang Tengyé également originaire de Lhatsé. En 1985, Sa Sainteté le Dalaï-Lama l’a nommé abbé de l’université tantrique de Gyumé, fonction qu’il assure pendant 6 ans.

En 2017, le Dalaï-Lama a nommé Jangtsé Tcheudjé Kyabjé Jétsun Lobsang Tenzin Palsangpo 104e Ganden Tripa, le chef de l’école guélougpa du bouddhisme tibétain.

Yangsi Rinpoché

Un portrait de Yangsi Rinpoché

Né à Kathmandou au Népal en 1968, Yangsi Rinpoché est reconnu à l’âge de six ans comme la réincarnation de Guéshé Ngawang Guèndune, un des maîtres de Lama Yéshé. Il a étudié au monastère de Kopan puis au monastère de Séra Djé en Inde où il a obtenu le titre de Guéshé Lharampa en 1995.

Il est actuellement directeur de l’Institut Maitripa, une université qu’il a créée à Portland, aux Etats-Unis.

Il a accepté de venir chaque année à l’Institut pour guider des retraites avec ses étudiants français.

Khensour Jhado Tulku Rinpoché

Rinpoché est né en 1954 au nord de Lhassa au Tibet. Il prend les vœux de novice avec Sa Sainteté le Dalaï-Lama en 1964 et reçoit la pleine ordination en 1973 de Ling Rinpoché. De 1972 à 1990, Rinpoché étudie au monastère de Séra Djé et il obtient le titre de guéshé lharampa en 1991.

De 1992 à 1996, Rinpoché enseigne au monastère Namgyal à Dharamsala, puis il en devient l’abbé de 1997 à 2004.

Jhado Rinpoché est un lama des plus estimés de la tradition guélougpa. Outre son excellente éducation monastique, Rinpoché a reçu de nombreuses transmissions orales et des initiations de Sa Sainteté le Dalaï-Lama, de ses deux tuteurs ainsi que de grands maîtres d’autres traditions, tels que Troulshik Rinpoché.

Reconnu pour sa vive intelligence et sa manière dynamique d’enseigner, ainsi que pour sa capacité à toucher personnellement les étudiants occidentaux, Rinpoché est également apprécié pour sa douceur et sa gentillesse.

Vénérable Robina Courtin

Un portrait de Vénérable Robina Courtin

Robina Courtin a été élevée dans la religion catholique, et durant sa jeunesse, envisagea de devenir Carmélite. Dans les années 1960, elle suit une formation de chanteuse classique à Londres où elle vit alors. Au début des années 1970, elle devient une militante féministe et travaille sur le droit des prisonniers. En 1972, elle retourne à Melbourne. En 1974, elle commence à étudier les arts martiaux, part à New York puis revient à Melbourne.

En 1976, elle assiste dans le Queensland, à des enseignements bouddhistes donnés par Lama Yeshe et Lama Zopa. En novembre 1977, Robina Courtin voyage jusqu’à Katmandou, au Népal pour étudier au Monastère de Kopan, où elle est ordonnée nonne bouddhiste. Elle devient directrice de la maison d’édition bouddhiste Wisdom Publications jusqu’en 1987, puis rédactrice en chef de la revue « The Mandala » jusqu’en 2000. Elle quitte « The Mandala » pour enseigner et développer le : « Liberation Prison Project. »

Depuis plus de 10 ans, elle vient chaque année à l’Institut pour y donner des enseignements.

Vénérable Chantal Tenzin Dékyi

Un portrait de Vénérable Chantal Dekyi

Vèn. Chantal Tenzin Dekyi a pris l’ordination de moniale avec Sa Sainteté le Dalaï-Lama en 1986. Elle a étudié la philosophie bouddhiste au monastère Nalanda, avec Khènsour Jampa Tègchok, et à partir de 1994 a voyagé et enseigné dans de nombreux pays, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, en Inde, en Mongolie et en Espagne.

Elle a résidé à l’Institut de nombreuses années avant de se consacrer à l’organisation du nouveau monastère de Dorjé Pamo à Fiac dans le Tarn, en 2018.

Enseignante des « Conseils du cœur pour la mort et la fin de vie » à l’Institut, elle y assiste aussi Guéshé Loden lors des retraites de Shiné.

Sixte Vinçotte

Sixte Vinçotte rentre au monastère de Nalanda dans le Tarn en 1995 où il reçoit l’ordination de guétsoul de son maître Guéché Jampa Gyatso. L’année suivante, il prend l’ordination de guélong de Lati Rinpoché et fût moine pendant 9 ans. 

De 1995 jusqu’en 1999 il étudie et pratique au monastère de Nalanda puis part en juillet 1999 rejoindre son maître Guéshé Jampa Gyatso à L’institut Lama Tzong Khapa en Italie. Il y étudie le « Master Program », programme d’étude bouddhiste des soutras et des tantras de 7 ans permettant de former des enseignants occidentaux, puis le « Basic Program » jusqu’en 2007.

Il continue aujourd’hui régulièrement d’enseigner et de guider des retraites en France, à la Réunion, à Tahiti et en Suisse.