Logo de l'Institut Vajra Yogini

Pratiques intensives de déités

Bannière de Tara Blanche

Dates et inscriptions

Webcast

Ces pratiques sont généralement accessibles en ligne sur zoom.

« Le but même de toute pratique tantrique est de pouvoir, le plus vite possible, être parfaitement bénéfique à tous les êtres. »

Lama Zopa Rinpoché

Une semaine de pratique intensive vous offre l’opportunité de venir faire plusieurs sessions de rituel lié à une déité tantrique dans un cadre souple, différent d’une retraite, en combinant méditation analytique, visualisation et récitation du mantra.

Pour vous familiariser avec ce genre de pratiques, vous pourrez venir pour une semaine, une journée ou même une session, ou bien nous rejoindre en ligne.

Il est préférable d’avoir pris refuge pour participer aux pratiques intensives proposées à l’Institut.

« Le yoga de la déité lui-même est une autre caractéristique unique du Vajrayana. Il ne consiste pas seulement à imaginer des Bouddhas ; c'est une pratique qui combine la méthode et la sagesse en une unité inséparable. »

Guéshé Tashi Tséring

Pratique intensive de Tchènrézi

Une statue de Tchenrezi à mille bras

Cette pratique permet d’éveiller notre potentiel de compassion et d’amour en combinant méditation analytique, visualisation et récitation du mantra.

Il n’est pas indispensable d’avoir reçu l’initiation de Tchènrézi. Il est cependant préférable d’avoir pris refuge.

« C'est en pratiquant le Dharma que l'on peut purifier son karma négatif et accumuler de vastes mérites. En psalmodiant [le mantra de Tchènrézi] om mani padme hum et par d'autres méthodes, cela devient incroyablement facile de réussir et d'obtenir toutes formes de bonheur. En réalisant cela, le simple fait de faire naître la compassion dans votre cœur, vous pouvez libérer les innombrables êtres des différents états d'existence des océans de souffrances samsariques et les mener à l'éveil suprême. C'est vraiment extraordinaire ! Tels sont les bienfaits que l’on obtient en récitant ce mantra ne serait-ce qu'une fois. Le bienfait de ce mantra est que vous engendrez la grande compassion pour tous les êtres. Par conséquent, c'est la meilleure chose que vous puissiez faire pour la paix dans le monde ; réciter ces mantras est d'une importance inouïe. Cela rend notre esprit plus paisible, plus calme, plus compatissant, même si l'on ne connaît rien à la philosophie bouddhiste. »

Lama Zopa Rinpoché

Pratique intensive de Vajrasattva

Vajrasattva

L’une des caractéristiques fondamentales du karma est de s’accroître avec le temps, telle une graine susceptible de donner une grosse quantité de fruits. Pour empêcher l’accroissement des empreintes négatives imprimées dans notre esprit, il est nécessaire de le purifier. 

C’est tout le propos de la pratique de Vajrasattva.

La récitation de son mantra à cent syllabes, associée à l’application des quatre forces d’opposition permet, d’une part, d’éliminer les karmas négatifs accumulés par le corps, la parole et l’esprit, et d’autre part, de restaurer les vœux et samayas brisés.

Cette pratique intensive de Vajrasattva, ouverte à tous, respecte les instructions et le modèle de pratique mis en place par Yangsi Rinpoché depuis de nombreuses années lors de ses visites à l’Institut. Conformément à ce modèle, elle est introduite, pendant la première session par la prise des préceptes du Mahayana, la pratique des prosternations aux Trente-cinq Bouddhas et le gourou-yoga de Lama Tsongkhapa. Au cours des trois autres sessions, nous suivons une sadhana de Vajrasattva solitaire correspondant à la classe des tantras de Yoga que nous complétons par la lecture de différents textes appropriés.

Pour se préparer à cette pratique intensive, il est conseillé de visionner les vidéos des enseignements que Yangsi Rinpoché a donnés à l’Institut pendant plusieurs années consécutives.

Il est préférable pour participer d’avoir reçu l’initiation de Vajrasattva et d’effectuer les quatre sessions quotidiennes.

Pratique intensive de Tara Blanche

Tara Blanche

La fonction particulière de Tara blanche est de promouvoir une longue vie, tant pour le pratiquant que pour les autres. 

En définitive, elle est la nature même du dharmakaya, et sa pratique est un moyen d’atteindre la réalisation et d’accomplir la libération.

Tara Blanche, la « Vénérable Roue qui exauce les souhaits »,  est l’un des principaux aspects de Tara. Pratiquée dans les quatre écoles du bouddhisme tibétain, Tara blanche fut la déité principale de nombreux érudits et accomplis bouddhistes en Inde et au Tibet, parmi lesquels Nagarjuna et Atisha.

Selon le véhicule adamantin, Tara est un parfait Bouddha qui, dans un lointain passé, a promis qu’après avoir atteint l’Éveil, elle continuerait à se manifester sous la forme d’une femme afin d’être bénéfique à tous les êtres. Tara verte, prompte et intrépide, est invoquée pour sa rapidité à accomplir toutes formes d’activités, éliminer les peurs et les obstacles. Tara Blanche est plutôt associée aux pratiques de longévité et de protection.

Cette pratique intensive de Tara Blanche sera pour chacun l’occasion de prier pour la paix et l’harmonie dans le monde, la longue vie de Sa Sainteté le Dalaï Lama, Lama Zopa Rinpoché et tous nos maîtres.

S’il n’est pas indispensable d’avoir reçu l’initiation de Tara Blanche, il est cependant préférable pour participer d’avoir déjà pris refuge.